Lettre Hebdomadaire

Année 2019-2020

Lettre n° 11 – 21 janvier 2020

 

Ouverture de notre séance par Jean-Pierre Centi qui confie être un président heureux et honoré de la présence de nombreux confrères qu’il remercie de leur assiduité.

Il souhaite aussi la bienvenue aux invités du conférencier notre confrère Jean-Yves Naudet :

M et Mme Tatton-Brown, Mme Dominique Augey, MM Bruno Motemps, Laurent Sermet et Patrick Menu.

 

Jean-Luc Kieffer secrétaire perpétuel, est toujours tenu au repos chez lui, nous espérons le revoir bientôt. C’est donc Jean-Pierre Centi qui nous donne les informations sur la vie de l’Académie :

 

-Le Président déclare ouverte officiellement ce mardi 21 janvier la procédure de mouvement et de recrutement académique.

Concernant les membres titulaires : le décès de Franck Lapeyrère et le passage à l’honorariat de notre confrère Maurice Bernard ouvrent la vacance de deux fauteuils de membres titulaires.

Le Président annonce donc la vacance de ces deux sièges.

 

Il demande aux membres titulaires et honoraires, seuls habilités selon les statuts à participer aux élections, de bien vouloir adresser par lettre au Président ou au Secrétaire perpétuel les noms de celles et de ceux, parmi les membres associés, qu’ils souhaitent proposer à l’étude du Bureau qui, suivant l’article 4 des statuts, décide du choix des candidats à retenir.

La date limite pour ces propositions est fixée au mardi 04 février 2020.

 

Concernant les futurs membres associés : Il est annoncé la vacance de cinq sièges.

La proposition d’un nouveau membre associé doit être parrainée par trois membres titulaires. Le

« parrain principal » remet au Président ou au Secrétaire perpétuel un C.V. et une petite présentation justifiant sa proposition. Ces documents sont présentés au Bureau qui choisit la candidate ou le candidat qui sera soumis au vote de l’assemblée des titulaires et honoraires.

La date limite pour ces propositions est fixée au mardi 04 février 2020.

 

Le parrain sera prévenu à la fin de la semaine afin qu’il puisse présenter de façon succincte sa candidate ou son candidat lors de la séance du 11 février 2020 qui sera avancée à 16h 30.

Le Bureau demande qu’il soit bien expliqué au futur membre associé l’importance d’une présence régulière aux séances hebdomadaires de l’Académie et l’engagement de participer aux divers travaux qui affirment l’importance de la pérennité culturelle de notre société bicentenaire. Le Président remercie les parrains des récents associés pour avoir très bien transmis ce dernier message.

 

-Les élections statutaires des nouveaux membres titulaires et associés auront lieu le mardi 10 mars 2020 lors de la séance avancée à 16h 30.

 

-Jean-Pierre Centi nous signale que notre confrère le professeur Joël-Benoît d’Onorio a offert à l’Académie son livre Monaco, monarchie et démocratie édité aux PUAM sur un sujet dont il est spécialiste. Il remercie en notre nom l’auteur présent.

 

Il est temps de passer la parole à notre confrère Jean-Yves Naudet qui donne ici sa première communication. Le Président présente brièvement celui qui est aussi un collègue et un ami en rappelant qu’il est professeur émérite de sciences économiques à la faculté de droit de l’université d’Aix- Marseille. Il rappelle qu’il a aussi assuré de nombreuses autres fonctions au sein de l’université, notamment de direction de centres de recherche. Sous le titre « Les multiples vies de Pellegrino Rossi (1787-1848) », notre confrère captive l’assistance avec le parcours d’un économiste qui fut aussi juriste, historien mais également « un homme aux multiples vies successives ».

 

Prochaine séance : mardi 28 janvier 2020 à 17 h. Bernard Fouques : « La Chine en 2020 ».

 

 

 

 

 

 

Lettre n° 10 – 14 janvier 2020

 

 

En ouverture de séance, le président Jean-Pierre Centi se réjouit de la nombreuse assemblée venue assister à cette réunion et écouter notre conférencière Mme Marcelle Mahasela.

 

Il souhaite la bienvenue à ses invités : M et Mme Jacques Ferrandez, Mme Sophie Doudet, MM Lucien Castéla, Pierre Choukroune, Jean-Paul Brunet.

 

En l’absence de Jean-Luc Kieffer, secrétaire perpétuel toujours retenu par des examens médicaux, et à qui nous adressons tous nos vœux de rétablissement et de prompt retour parmi nous, c’est le Président qui nous donne des informations sur la vie de l’Académie :

 

-Le Bureau a accepté la proposition de notre confrère Jean Bonnoit de recevoir M. Moncef Ben Abdeljelil comme membre correspondant. Notre nouveau confrère est actuellement professeur à la faculté de lettres et sciences humaines de Sousse (Tunisie), c’est un spécialiste de l’anthropologie de l’Islam. A noter qu’il est membre de l’académie Tunisienne des sciences, lettres et arts Beit el-Hikma.

 

-La composition de la nouvelle commission de communication externe est à présent arrêtée :

Outre le Président et le Secrétaire perpétuel, membres de droit, la commission se composera de (par ordre alphabétique) : Frédéric Couffy, Pierre Dussol, Bernard Fasbender, Marcelle Mahasela, Jacques Maleyran, Elisabeth Marchessaux, Jean-Yves Naudet et Gilbert Schlogel.

Rapporteur Jacques Maleyran

 

-Jean-Pierre Centi remercie notre confrère Jean-Louis Charrière qui a offert son dernier livre à l’Académie « La démolition du palais comtal d’Aix en Provence 1778-1786 » édité par l’Association archéologique Entremont ».

 

-Le Président revient sur l’appel des cotisations qui a été lancé la semaine précédente, rappelant notamment que les versements sont déductibles à hauteur de 66% (Article 200 du CGI), le trésorier tient à votre disposition les formulaires à joindre à votre déclaration de revenus. A noter que tous les dons faits à l’Académie bénéficient des mêmes avantages. Montant des cotisations : membres titulaires : 150 €, associés : 120 €, membres correspondants : 50 €. Un RIB de l’Académie vous a été adressé afin de vous permettre un règlement par virement. Merci de bien indiquer votre nom lors du virement.

 

Le Président cède ensuite la parole à notre consœur Mme Marcelle Mahasela pour une très belle et très riche communication ayant pour titre : Albert Camus dialogue avec les peintres : Klein, Balthus, Masson, Picasso, Cézanne, Piero Della Francesca, Giotto au moment où nous célébrons les 60 ans de la mort de l’écrivain.

 

Prochaine séance : mardi 21 janvier 2020 à 17 h. Jean-Yves Naudet « Les multiples vies de Pellegrino Rossi (1737-1848) »

 

A Lourmarin : La saison des concerts et des conférences ne reprendra qu’en mars avec, à noter dès à présent dans vos agendas : le samedi 7 mars à 15h. une conférence sur « Biodiversité : vers une sixième extinction des espèces ? » par Gilles Bœuf, ancien président du Muséum d’histoire naturelle, organisateur de la COP21, professeur à l’université Pierre et Marie Curie.

 

Le premier concert de la saison 2020, samedi 4 avril à 18h : concert du Trio Aralia Ida Derbesse, violon – Magali Mouterde, violoncelle – Théodore Lambert, piano.

 

 

 

 

 

Lettre n° 9 – 7 janvier 2020

 

Le président Jean-Pierre Centi ouvre la première séance de 2020 en nous présentant ses vœux. Il s’adresse à chacun de nous, présents et absents, en insistant sur ses vœux de meilleure santé et de réconfort pour ceux qui sont éprouvés par la maladie. Il souhaite que notre compagnie avance dans ses projets avec dynamisme, il mettra tout en œuvre pour aller dans ce sens.

 

Jean-Pierre Centi nous transmet aussi les vœux de notre Secrétaire perpétuel, empêché. Jean-Luc Kieffer est en effet retenu chez lui par des soucis de santé. Son absence étant susceptible de durer quelques semaines, il nous indique que le mouvement de recrutement des nouveaux membres est décalé. La date des élections des futurs membres titulaires et futurs membres associés est reportée du 4 février au mardi 3 mars. Conformément aux statuts de l’Académie, l’annonce officielle de l’ouverture de la procédure de recrutement sera faite trois semaines auparavant, soit le 11 février. En conséquence, la date limite des propositions de nouveaux associés est également repoussée au 31 janvier.

 

Avant de poursuivre, le Président souhaite la bienvenue aux invités : M. Jean-Marie Boillot du conférencier, Mme Françoise Langlois de Jacques Maleyran.

 

Le début d’année civile est aussi celui de l’appel des cotisations. Jean-Pierre Centi rappelle qu’elles sont déductibles à hauteur de 66% (Article 200 du CGI), le trésorier tient à votre disposition les formulaires à joindre à votre déclaration de revenus. A noter que tous les dons faits à l’Académie bénéficient des mêmes avantages. L’appel à la générosité des nos membres en faveur de la restauration de la statue de Marie-Madeleine (lettre n°7 du 10/12/19) est toujours d’actualité.

 

Le montant des cotisations est stable, membres titulaires : 150 €, associés : 120 €, membres correspondants : 50 €. Un RIB de l’Académie vous est adressé en annexe de cette lettre afin de vous permettre un règlement par virement. Merci de bien indiquer votre nom lors du virement.

La décision a été prise en bureau de créer une nouvelle commission dénommée « Commission de communication externe ». Il y a en ce domaine un impérieux besoin. Toute personne de bonne volonté à cet égard est invitée à prendre contact avec notre confrère Jacques Maleyran.

Vie des livres : Notre confrère correspondant, Régis Bertrand, nous a adressé Fêtes à Valensole, édition d’un manuscrit de François Aubert datant de 1835, et détenu par notre bibliothèque, qu’il présente et annote avec Philippe Borgard et Maurice Guis. AURORÆ LIBRI Editeur.

-La parution du Bulletin annuel a été un peu retardée. Il nous sera livré courant janvier.

 

-Notre confrère Albert Giraud dédicacera « Le Banquet provençal et nissart » le samedi 11 janvier à partir de 10h. Librairie du Blason.

 

-La Librairie Goulard et les éditions Liana Levi nous invitent à une rencontre avec notre consœur Françoise Gallo à l’occasion de la parution de son roman « La Fortuna » samedi 11 janvier à 18h. Il y aura une présentation et des lectures d’extraits par des comédiennes.

 

Le moment de passer la parole au conférencier étant venu, nous entendons notre confrère Paul Djondang dans une intéressante et dense communication : « Le retour en force du protectionnisme : stratégie gagnante ou incertaine ? ». La séance se termine dans la bonne humeur par un pot convivial au cours duquel les membres de l’Académie, conjoints et invités continuent d’échanger leurs vœux en tirant les Rois.

 

Prochaine séance : mardi 14 janvier 2020 à 17 h. Marcelle Mahasela « Albert Camus dialogue avec les peintres : Klein, Balthus, Masson, Picasso, Cézanne, Piero Della Francesca, Giotto »

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

 

 

Lettre n° 8 – 17 décembre 2019

 

En ouverture de séance, le président Jean-Pierre Centi nous fait part du décès de l’un de nos membres, Jean-Philippe Ravoux. Il exprime en notre nom la tristesse ressentie à cette annonce et nous prie d’observer une minute de silence.

 

Jean-Philippe Ravoux, qui nous a donné il y a juste un an une communication sur Saint-Exupéry et la philosophie, était professeur honoraire de philosophie. Il fut admis comme membre associé en 2016. Il participait à la commission des prix.

 

Jean-Luc Kieffer, secrétaire perpétuel, nous informe de la parution d’un livre de notre confrère Jean- Louis Charrière : La démolition du Palais Comtal d’Aix 1778-1786 publié par l’Association Archéologique d’Entremont. Il sera disponible en librairie à partir du 23 décembre.

Une autre bonne idée de cadeau …

 

Avant de passer la parole au conférencier, Jean-Pierre Centi souhaite la bienvenue aux invités : Mmes de Font-Reaux, Gréco et Jacques, M. Basso.

 

Jean-Marie Roux présente une communication intitulée « Avant l’express, il y a le tramway » qui tout en se rattachant à l’actualité aixoise en matière de transport en commun, nous transporte à ses origines puis à son intéressante évolution.

Une conférence qui a passionné l’assemblée et suscité de nombreuses questions et commentaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Président lève la séance en nous souhaitant de bonnes vacances académiques, de bonnes fêtes de Noël et nous donne rendez-vous en janvier.

 

Prochaine séance : mardi 7 janvier 2020 à 17 h. Paul Djondang « Le retour en force du protectionnisme : stratégie gagnante ou incertaine ».

 

A Lourmarin : Visites du château agrémentées durant les vacances d’animations pour les enfants. Du 21 décembre au 5 janvier, un jeu de piste est proposé aux jeunes visiteurs qui devront retrouver des objets. L’occasion pour chaque enfant de résoudre des énigmes durant cette visite particulièrement ludique et enrichissante pour toute la famille.

 

Renseignements complémentaires : 04.90.68.15.23 et contact@chateau-de-lourmarin.com

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

 

 

 

Lettre n° 7 – 10 décembre 2019

 

Nous avions été convoqués dès 16h 30 au musée Arbaud pour écouter la présentation du budget prévisionnel 2019-2020 par le trésorier de l’Académie, notre confrère Jean-Marc Jarry.

Celui-ci nous présente un budget stable, proche de celui du précédent exercice et qui sera équilibré à l’aide des subventions attendues. Ce budget est approuvé à l’unanimité. Le trésorier nous rappelle que l’exercice comptable de notre compagnie commence au 1er novembre pour se terminer au 31 octobre.

 

Le président Jean-Pierre Centi ouvre la séance ordinaire à 17h. Le secrétaire perpétuel Jean-Luc Kieffer nous informe d’un appel de la Conférence Nationale des Académies qui souhaite, en préparation du colloque annuel qui se tiendra en 2020 à Mâcon, que s’expriment ceux de nos consœurs et confrères qui le souhaiteraient sur le thème : Education ? Quel sens au XXIe siècle ? Chacun est appelé à travers son expérience personnelle, ses connaissances, sa culture, ses passions à ouvrir des pistes de réflexion de la manière la plus simple.

Le sujet peut être abordé et traité sous les aspects de l’histoire, de la philosophie, des sciences, des nouvelles technologies, de la créativité, ou sous l’ensemble de ces différents aspects.

 

Les organisateurs précisent qu’il est opportun d’aborder et développer la prospective, c’est-à-dire l’ensemble des recherches concernant l’évolution de l’humanité et de dégager des éléments de prévision.

Ce texte, qui tiendra sur une dizaine de pages devra être livré en mars pour parution en octobre 2020. Pour plus d’informations, il convient de se rapprocher de Jean-Luc Kieffer.

 

Jean-Pierre Centi évoque le projet de restauration de la statue de Marie-Madeleine, exposée dans le salon des séances. Il nous confie qu’un devis a été établi pour ce travail. Les VMF -Vieilles Maisons Françaises – nous ont offert 2000 € à cette destination, de généreux membres de notre compagnie ont fait des dons. Il est fait ici un appel à la générosité des académiciens pour compléter, à hauteur de 900

 

€. Rappelons que les dons faits à l’Académie d’Aix jusqu’au 31 décembre 2019 permettront de réduire 66 % de leur montant de votre impôt sur le revenu 2020.

Jean-Pierre Centi saisi à nouveau l’occasion pour rappeler qu’il est toujours possible de se procurer

« La Provence, terre de couleurs », le livre édité à l’occasion de la Journée de l’Académie à Lourmarin. Les frais d’impression du livre étant à présent couverts, le produit des ventes sera affecté à notre projet de restauration.

 

Il est temps d’écouter le conférencier, notre confrère Claude Carozzi. Le Président lui passe la parole pour une passionnante communication ayant pour titre « L’empire romain d’Occident, l’Eglise et l’assimilation des Barbares (IVe -IXe siècle) ». Les très nombreuses questions et commentaires ont montré l’intérêt de l’assistance

 

Prochaine séance : mardi 17 décembre à 17 h : Jean-Marie Roux « Avant l’express, il y a le tramway ».

 

A Lourmarin : samedi 14 décembre à 15h une fête de fin d’année « Les mots ». Cette rencontre ludique s’organisera autour de vidéos, dictée, poèmes, contes. Cette manifestation est l’occasion pour les membres de l’Association des Amis de Lourmarin de mieux faire connaissance.

 

 

Lettre n° 6 – 3 décembre 2019

 

Nous sommes accueillis par le président Jean-Pierre Centi qui souhaite la bienvenue à M et Mme Claude Astruc, invités et parents de notre conférencière Nadine Labory, et passe la parole au secrétaire perpétuel Jean-Luc Kieffer :

 

-La composition des commissions est arrêtée. La liste publiée dans la lettre hebdomadaire du 26 novembre peut être considérée comme officielle, elle vous est adressée aujourd’hui sous une autre forme en annexe.

- Jean-Luc Kieffer invite les membres qui auraient changé d’adresse e-mail ou qui ne recevraient pas les courriers en provenance du Bureau - comme le programme trimestriel - à le signaler à Marie Janton sur musee.arbaud@dbmail.com

-Enfin, il nous annonce qu’Académie d’Aix éditions s’enrichit de deux nouveaux titres en ce début décembre :

Notre confrère Albert Giraud publie « Le banquet provençal et nissart », un bel ouvrage présentant un ensemble de 200 poèmes en langue d’Oc célébrant des plats emblématiques de Provence et du Comté de Nice. Les cuisiniers soucieux du respect des traditions y trouveront, en français actuel, de précieux conseils. 312 pages –

 

L’autre nouveauté est « Armand Lunel, un enchanteur et son imagerie », ouvrage collectif dirigé et présenté par notre consœur Nadine Labory qui reprend ici les communications données en 2014 lors d’un colloque à Aix, avec notamment des académiciens aixois. Le livre est enrichi de documents variés élargissant les analyses développées à l’époque, mais aussi d’extraits d’œuvres d’Armand Lunel.

207 pages -

Ces deux ouvrages sont en vente en librairie, notamment à la Librairie du Blason, rue Jacques de la Roque ou auprès des auteurs.

 

Jean-Pierre Centi saisi l’occasion pour rappeler qu’il est toujours possible de se procurer le petit livre édité à l’occasion de la Journée de l’Académie à Lourmarin en octobre et qui reprend le titre de notre colloque d’automne « La Provence, terre de couleurs ».

 

Puis le Président donne la parole à Nadine Labory notre conférencière du jour. Sa communication :

« Armand Lunel et les peintres » est en lien direct avec l’ouvrage présenté brièvement avant. Notre consœur rend un très bel hommage à son grand-père Armand Lunel (1892-1977) qui, philosophe de formation et de profession, a abordé grâce à son ouverture d’esprit exceptionnelle tous les champs de la création. La passion que Lunel cultive dès sa jeunesse pour l’œuvre de Cézanne l’ouvre à la peinture et nourrit son intérêt pour les peintres provençaux. C’est à ce récit que nous invite Nadine Labory.

 

Prochaine séance : mardi 10 décembre dès 16h 30 : Présentation du budget prévisionnel de l’Académie d’Aix par Jean-Marc Jarry, trésorier. A 17h Claude Carozzi « L’empire romain d’Occident, l’Eglise et l’assimilation des Barbares (IVe – IXe siècle).

 

A Lourmarin : samedi 14 décembre à 15h une fête de fin d’année « Les mots ». Cette rencontre ludique s’organisera autour de vidéos, dictée, poèmes, contes. Cette manifestation est l’occasion pour les membres de l’Association des Amis de Lourmarin de mieux faire connaissance.

 

 

Année académique  2019-2020

Commissions

 

 

Lecture :

Jacques Lafon, Nicole Horassius, Jean Bonnoit, Jean-Marie Roux.

Rapporteur Jean-Jacques Lecomte

 

Prix :

Nicole Horassius, Annick Duperray, Elisabeth Marchessaux, Bernard Jouishomme, Bernard Fouques, Jacques Maleyran, Frédéric Couffy, Gilbert Schlogel, Jean-Philippe Ravoux, Bernard Fasbender, Jacques Lafon.

 Rapporteur François d’Izarny Gargas.

 

Finances :

Bruno Devictor, Dominique Mautin, Madeleine Com, Henry de Lander, Max Michelard, Jean-Claude Gautron, Bertrand Morard, François Mortreux, Pierre Dussol.

Rapporteur Jean-Marc Jarry

 

Affaires juridiques :

 Michel Ganzin, Louis Dubouis, Jean-Louis Bergel, Anne Leborgne, Christine Aubry-Camoin.

 

Musée Arbaud :

Dominique Mautin, Jean Bonnoit, Marcelle Mahasela, Bernard Mille, Nadine Labory, Jean-Marie Roux, Christine Aubry-Camoin, Huguette Taviani-Carozzi, Dominique Mazel.

Rapporteur Bernard Terlay.

 

Bibliothèque patrimoniale :

Xavier Lavagne d’Ortigue, Charles de la Roncière, Claude Carozzi, Albert Giraud, Raymond Mardrus, Chantal Guyot de Lombardon, Marie Jeanne Coutagne, Jean Bonnoit, Jean-Louis Charlet, Odile de Pierrefeu, Nadine Labory, Bernard Mille, Jean-Yves Naudet.

Rapporteur : Dominique Mazel.

 

Lourmarin :

Jean-Jacques Sacco, Bertrand Morard, Jacques Maleyran, Odile de Pierrefeu, Paul Djondang, Jacques Lafon, Max Michelard,

Rapporteur Bernard Mille.

 

Maintenance :

 Bruno Devictor, Pierre Dussol, Emmanuel Sechiari. Jean-Marc Jarry

Rapporteur Jean-Didier Hannebert.

 

 

Le Président et le Secrétaire perpétuel sont membres de droit de chaque commission

 

 

 

Lettre n° 5 – 26 novembre 2019

 

 

 

C’est avec gravité que le président Jean-Pierre Centi ouvre la séance en évoquant le drame qui vient de toucher notre pays avec la perte de treize soldats lors d’une opération militaire au Mali. Nous observons une minute de silence.

 

Jean-Pierre Centi souhaite la bienvenue aux invités du conférencier : Mme Bourdon, M et Mme Debarge, M et Mme Ferrier, MM. Paillard, Romero et Sivan, puis Jean-Luc Kieffer, secrétaire perpétuel, nous annonce que l’Académie a reçu en cadeau de notre confrère Norbert Rouland son dernier livre : Retour du Brésil – Impressions d’un juriste anthropologue français. Ed. l’Harmattan.

 

Il nous indique aussi que nous n’avons plus qu’une semaine avant la réunion du Bureau qui officialisera la composition des commissions. L’état actuel des commissions est le suivant :

 

Lecture : Jacques Lafon, Nicole Horassius, Jean Bonnoit, Jean-Marie Roux. Rapporteur Jean-Jacques Lecomte

 

Prix : Nicole Horassius, Annick Duperray, Elisabeth Marchessaux, Bernard Jouishomme, Bernard Fouques, Jacques Maleyran, Frédéric Couffy, Gilbert Schlogel, Jean-Philippe Ravoux, Bernard Fasbender, Jacques Lafon. Rapporteur François d’Izarny Gargas.

 

Finances : Bruno Devictor, Dominique Mautin, Madeleine Com, Henry de Lander, Max Michelard, Jean-Claude Gautron, Bertrand Morard, François Mortreux, Pierre Dussol.

Rapporteur Jean-Marc Jarry

 

Affaires juridiques : Michel Ganzin, Louis Dubouis, Jean-Louis Bergel, Anne Leborgne, Christine Aubry-Camoin.

 

Musée Arbaud : Dominique Mautin, Jean Bonnoit, Marcelle Mahasela, Bernard Mille, Nadine Labory, Jean-Marie Roux, Christine Aubry-Camoin, Huguette Taviani-Carozzi, Dominique Mazel.

Rapporteur Bernard Terlay.

 

Bibliothèque patrimoniale : Xavier Lavagne d’Ortigue, Charles de la Roncière, Claude Carozzi, Albert Giraud, Raymond Mardrus, Chantal Guyot de Lombardon, Marie Jeanne Coutagne, Jean Bonnoit, Jean-Louis Charlet, Odile de Pierrefeu, Nadine Labory, Bernard Mille, Jean-Yves Naudet. Rapporteur : Dominique Mazel.

 

Lourmarin : Jean-Jacques Sacco, Bertrand Morard, Jacques Maleyran, Odile de Pierrefeu, Paul Djondang, Jacques Lafon, Max Michelard, Rapporteur Bernard Mille.

 

Maintenance : Bruno Devictor, Pierre Dussol, Emmanuel Sechiari. Rapporteur Jean-Didier Hannebert.

 

Le Président donne la parole à Philippe Malburet pour une communication fort intéressante sur la quête des planètes extrasolaires ou exoplanètes où il évoque cette recherche ancestrale aboutissant en 1995 à la découverte de la première exoplanète grâce au spectrographe Élodie et les formidables avancées réalisées et à venir. L’auditoire captivé prolongea par ses nombreuses questions un moment passionnant.

 

Prochaine séance : mardi 3 décembre à 17 h : Nadine Labory « Armand Lunel et les peintres ».

 

A Lourmarin : samedi 14 décembre à 15h une fête de fin d’année « Les mots ». Cette rencontre ludique s’organisera autour de vidéos, dictée, poèmes, contes. Cette manifestation est l’occasion pour les membres de l’Association des Amis de Lourmarin de mieux faire connaissance.

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

 

 

 

Lettre n° 4 – 19 novembre 2019

 

En ouverture de séance le président Jean-Pierre Centi présente les invités : Mmes Ganzin et Marie Janton, le Dr. Hanvic. C’est pour notre Président l’occasion de rappeler que les conjoints sont les bienvenus et qu’ils doivent se considérer ici comme chez eux.

 

Il passe la parole au secrétaire perpétuel Jean-Luc Kieffer qui annonce une réunion de la commission des finances animée par Jean-Marc Jarry mardi 3 décembre à 15h 30.

 

Il rappelle qu’il est encore temps de s’inscrire afin de participer à l’une ou l’autre des commissions en lui envoyant un courriel jl.kieffer@wanadoo.fr ou en ajoutant son nom sur la feuille qui est apposée dans le hall du musée Arbaud.

 

La commission de lecture, réservée aux membres titulaires et honoraires, a toujours besoin de volontaires.

 

Une commission maintenance et entretien de l’hôtel Arbaud est réanimée après une mise en sommeil durant les travaux. Elle est dirigée par notre ami Jean-Didier Hannebert, il souhaite s’entourer d’une petite équipe, vous pouvez candidater.

La commission des prix s’est déjà réunie, il est néanmoins toujours possible de la rejoindre. La prochaine réunion se tiendra le mardi 10 décembre à 10h 30.

 

Jean-Luc Kieffer évoque aussi les élections qui se dérouleront en début d’année prochaine. Deux fauteuils de titulaires seront à pourvoir. Le nombre de sièges ouverts aux nouveaux associés nous sera communiqué en janvier.

 

Le Président donne alors la parole à notre conférencière du jour, Madame Huguette Taviani-Carozzi pour une communication ayant pour titre Guerre et paix en Provence au début du second millénaire. La conférencière avait mis à notre disposition des cartes et tableaux généalogiques utiles pour suivre un exposé très riche évoquant l’An Mil à la lumière, notamment, des travaux de Raoul Glaber au XIème siècle jusqu’à ceux de Georges Duby. Les nombreuses questions et les échanges qu’elles ont suscités ont aussi aidé à comprendre le rôle de l’Eglise dans ces guerres et l’influence de Cluny.

 

Prochaine séance : mardi 26 novembre à 17 h : Philippe Malburet « Les exoplanètes ».

 

A Lourmarin : samedi 23 novembre à 15 h « Brexit et maintenant ? » Conférence avec Michel Caillouët, ancien ambassadeur de l’Union Européenne, Roger Casale, président de New Europeans, ancien député du Royaume Uni, Marc Guillaume, écrivain, éditeur et médiateur et Monique Beltrame, présidente du Comité Européen de Marseille.

Cette conférence est organisée par les Amis de Lourmarin en hommage à Gérard Lieberherr, membre de l’association disparu cette année, elle sera menée autour de son livre : « Brexit, à quand le retour ? ».

 

A noter dès à présent le samedi 14 décembre à 15h une fête de fin d’année « Les mots ». Cette rencontre ludique s’organisera autour de vidéos, dictée, poèmes, contes … Cette manifestation est l’occasion pour les membres de l’Association des Amis de Lourmarin de mieux faire connaissance. La consigne est d’apporter de quoi écrire et quelques gâteaux, si c’est possible. Le château offrira les boissons festives.

 

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

Lettre n° 3 – 12 novembre 2019

 

Face à un programme particulièrement chargé, nous étions invités à nous réunir dès 16 h.

Après quelques mots d’accueil, le président Jean-Pierre Centi donne la parole à notre confrère Jean Bonnoit qui nous propose un voyage en Tunisie :

Ce voyage se déroulera du mercredi 25 mars 2020 au 1er avril avec pour destinations : Tunis, Carthage, Sidi Bou Saïd, Kerkouane Sousse, El Djem, Kairouan, Monastir, Mahdia. Le programme détaillé vous est exposé en annexe de cette lettre.

Le prix du séjour est de 599 € par personne, supplément single 175 €, comprenant le transport, les services d’un guide officiel, la demi-pension, les nuitées en hôtel 5*, les droits d’entrée aux sites et musées. Le prix du vol aller-retour : en attente.

Il convient de réserver le plus tôt possible (nous sommes limités à 20 personnes) auprès de Jean Bonnoit, courriel : bj7138bm@free.fr

 

Puis c’est à Pierre Nalin d’intervenir pour nous parler de « l’Académie et l’informatique ».

Notre compagnie est en effet passée depuis quelques mois, grâce à l’action de notre confrère, à un degré supérieur en matière d’informatisation et de téléphonie avec notamment le passage chez ORANGE pour l’accès internet. Nous avons à présent le WIFI dans l’ensemble du musée, salle de lecture, de conférences, bibliothèque, permettant ainsi de faire des recherches directement sur Internet et obtenir l’accès au PMB (un système intégré de gestion de bibliothèque) et pour la téléphonie avec l’installation d’un véritable standard. A noter qu’actuellement trois postes informatiques dédiés sont disponibles.

 

Notre confrère examine les problématiques du stockage des données numériques : gestion, objectifs et moyens. Sont abordées aussi les questions liées à l’organisation numérique, enfin le projet de créer des adresses e-mail personnalisées par fonction et par personne.

Vous trouverez en annexe le point informatique proposé par Pierre Nalin.

 

Jean-Luc Kieffer, secrétaire perpétuel, rappelle que les commissions se constituent, la liste des membres est affichée dans le hall du musée Arbaud, il convient de lui faire part de nos intentions : jl.kieffer@wanadoo.fr La commission lecture doit recruter (cette commission est réservée aux membres titulaires et honoraires).

 

Jean-Pierre Centi donne alors la parole à notre conférencière du jour, Marie-Jeanne Coutagne, qui présente la première communication de l’année académique : « Maurice Blondel (1861-1949), l’exigence de l’homme ». Une conférence passionnante que notre Président qualifiera de lumineuse sur un des plus grands philosophes de sa génération et du XXème siècle. Notre conférencière ne manqua pas d’entamer son propos en adressant un signe amical à notre confrère Maurice Flory, petit fils de Maurice Blondel, retenu chez lui pour les raisons de santé.

 

Prochaine séance : mardi 19 novembre à 17 h : communication de Mme Huguette Taviani- Carozzi « Guerre et paix en Provence au début du second millénaire »

 

A Lourmarin : samedi 23 novembre à 15 h « Brexit et maintenant ? » Conférence en hommage à Gérard Lieberherr avec Michel Caillouët, Roger Casale, Marc Guillaume et Monique Beltrame.

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

Lettre n° 2 – 5 novembre 2019

 

Le président Jean-Jacques Lecomte ouvre la séance en nous demandant d’observer une minute de silence en hommage à nos confrères disparus durant cette année académique, Mme Henriette Krotoff, MM. Franck Lapeyrère et André Martel.

Dans la matinée, un rassemblement avait été organisé devant le mausolée de l’Académie au  cimetière Saint-Pierre où le Président déposa une gerbe de fleurs en présence d’une forte représentation des membres de l’Académie.

 

« Avant de quitter mes fonctions de président, je tiens à tous vous remercier de m’avoir donné l’occasion de vivre cette expérience ». C’est par ces mots que Jean-Jacques Lecomte commence un bref discours par lequel il dresse une situation de l’Académie « qui n’apparait pas alarmante », évoquant les efforts poursuivis pour trouver de nouvelles ressources indispensables. Il souligne la qualité des communications, l’excellence de la bibliothèque attirant toujours plus de chercheurs, la modernisation en route avec un site Internet rénové et l’arrivée du Wifi. Enfin, il fait part de sa gratitude aux membres du Bureau avant de laisser sa place au nouveau Président.

 

Renouvellement du Bureau. Le secrétaire perpétuel, Jean-Luc Kieffer, en  préambule  nous indique qu’il a été tenu compte de la situation complexe que présente la gestion de notre académie, notamment en ce qui concerne la conduite des travaux, en conservant l’équipe qui maitrise les dossiers en cours.

 

Ont été élus à l’unanimité : Jean-Pierre Centi président, Bernard Mille second vice-président, Bertrand Morard trésorier adjoint, Marie-Clotilde Escalle secrétaire de séance, Madeleine Com secrétaire de séance adjointe. Les autres membres du Bureau n’étant pas soumis au vote cette année. Jean-Luc Kieffer annonce qu’en janvier sera ouvert le recrutement de deux titulaires et de quatre nouveaux membres associés. Nous sommes invités à réfléchir dès à présent à nos parrainages possibles.

 

Le professeur Jean-Pierre Centi, nouveau président, prend alors la parole. Il exprime ses remerciements à ses consœurs et confrères pour leur confiance mesurant les responsabilités qui sont maintenant les siennes. Il évoque ses premiers pas à l’Académie et rend hommage à son parrain et ami Roger Bout. Il a une pensée pour ses prédécesseurs Max Michelard, Jean Bonnoit et Bernard Mille ainsi que Jean-Jacques Lecomte auprès de qui il a beaucoup appris. Il s’inscrira dans leur sillage. Il remercie de son soutien le Secrétaire perpétuel dont il apprécie la vigilance, la réactivité et la constance, ainsi que le Bureau expérimenté et talentueux sur qui il sait pouvoir compter.

La culture est le socle de l’Académie avec ses traditions auxquelles il est attaché, mais il faut avancer grâce aux nouveaux outils tels que le site internet, et aborder la nouvelle tranche des travaux qui nécessitera des ressources nouvelles et considérables. Le Président donne une feuille de route dont les mots clefs sont : développement de l’image culturelle, rayonnement, relations avec les médias, mais aussi courtoisie, convivialité, attention à nos malades, accueil des conjoints, sorties et ouverture. Jean-Pierre Centi conclut en nous souhaitant une bonne année académique.

 

La séance se termina par le pot convivial et traditionnel de rentrée.

 

Prochaine séance : mardi 12 novembre à 16h Jean Bonnoit nous parlera d’un projet de voyage en Tunisie, puis Pierre Nalin de l’Académie et l’informatique et à 17h communication de Marie- Jeanne Coutagne « Maurice Blondel (1861-1949), l’exigence de l’homme »

 

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

Lettre n° 1 – 5 octobre 2019

 

De très nombreux membres de notre académie, leurs conjoints, une foule d’amis et de personnalités, entouraient notre confrère Max Michelard samedi 5 octobre à 17h dans les salons du musée Arbaud.

 

Max Michelard recevait, de la main du secrétaire perpétuel Jean-Luc Kieffer, Chevalier de la Légion d’Honneur, Commandeur dans l’Ordre National du Mérite, les insignes de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

 

Comme l’indiqua le président Jean-Jacques Lecomte dans son discours, cette distinction a été attribuée au « Président d'une fondation dédiée à l'histoire régionale, ancien directeur adjoint d'une société spécialisée dans le traitement de l'eau ».

Il rappela le parcours de l’ingénieur des Arts et Métiers, du directeur adjoint de la Société du Canal de Provence qui au moment de prendre sa retraite en 1999 rejoignit notre compagnie comme membre associé sous le parrainage de MM. Edouard Billoud, Maurice Flory et André Kiener.

 

Reçu comme titulaire en 2002, il fut président de l’Académie d’Aix de 2011 à 2013.

Jean-Jacques Lecomte souligna la part essentielle et décisive prise durant cinq ans par Max Michelard dans la conduite des travaux de rénovation du musée Arbaud et la gestion de leur financement. C’est au président de la Fondation de Lourmarin Laurent-Vibert, toujours en poste, qu’il s’adressa enfin pour le remercier de son action au service du château de Lourmarin.

 

Très ému, entouré des siens, Max Michelard répondit avec la simplicité et la modestie que nous lui connaissons et sur laquelle le Président avait conclu, décrivant « l’homme et l’académicien que  nous connaissons et apprécions tous, qui cumule la qualité d’efficacité avec celle de calme et de pondération ».

 

 

Nous vous rappelons que la Journée de l’Académie à Lourmarin qui aura pour thème cette année : La Provence, terre de couleurs se déroulera le samedi 19 octobre à partir de 9h 30. Il est encore temps de vous manifester.

 

Séance de rentrée : mardi 5 novembre à 10h. Rendez-vous au mausolée de l’Académie, cimetière Saint-Pierre. Dépôt d’une gerbe. 17h Réunion statutaire de rentrée avec vote : élection du nouveau Bureau, prise de fonction du nouveau Président. Un pot convivial clôturera la journée.

 

A Lourmarin : samedi 26 octobre à 15h, L’éthique et l’intelligence artificielle : fin de l’humanité ou naissance d’un nouvel humanisme ? conférence de Jean-Gabriel Ganascia, philosophe, écrivain, président du comité d’éthique du CNRS.

Derniers jours pour voir l’exposition : Estampes du Japon. Des maitres classiques au Mangas d’aujourd’hui. Parmi les trésors du château, se trouvent des estampes japonaises du 18ème et du 19ème de grands artistes comme Utamaro et Hiroshige. Sont présentés en parallèle des artistes contemporains utilisant la même technique de gravure sur bois. Jusqu’au 15 octobre.

 

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

 

Discours du Président Jean-Pierre CENTI,

prononcé lors de la séance au cours de laquelle il a été élu président de l'Académie

 

Chères Consœurs et Chers Confrères,

 

C’est avec beaucoup d’émotion que je prends aujourd’hui les fonctions de président de l’Académie des Sciences, Agriculture, Arts et Belles Lettres d’Aix-en-Provence. En cette séance statutaire et solennelle de rentrée, c’est un honneur que d’inaugurer mon mandat en m’adressant à ce titre et pour la première fois à notre Compagnie.

Il me revient tout d’abord de remercier l’ensemble des consœurs et confrères. Par vos suffrages, vous m’avez accordé votre confiance et je mesure aussitôt toute la responsabilité qui m’incombe. La tâche qui m’attend est exaltante. Le rôle de l’Académie ne s’inscrit-il pas en effet dans la vie de notre Pays d’Aix, dans l’histoire et l’éclat de la Provence, dans le témoignage et la transmission, et par conséquent aussi dans la préparation de l’avenir.

En cet instant particulièrement marquant pour moi, je dois rendre hommage à mon parrain Roger Bout dont j’occupe de surcroît le fauteuil, le vingtième. Lorsqu’en 2012 Roger Bout m’ouvrit les portes de l’Académie, je pris conscience que fréquenter un tel lieu où sont imbriquées culture et courtoisie, où j’ai pu faire tant de rencontres chaleureuses et incomparablement riches, c’était déjà accéder à une forme de privilège. Roger Bout fut président de notre Académie et je songe immédiatement à tous les présidents qui m’ont précédé, aux grands anciens comme aux plus récents. Forcément alors, la question me vient à l’esprit : serais-je à la hauteur, en serais-je digne ? Comment ne pas penser aussi à nos consœurs et confrères qui nous ont quittés et ont laissé dans notre société les empreintes indélébiles de leur passage tout en confortant nos traditions.

À travers cet héritage noble et illustre que nous portons tous, l’on décèle ce « quelque chose de plus » que l’on ressent dans notre Académie et qui catalyse en quelque sorte la cohésion. À n’en pas douter, ce « quelque chose de plus » n’est autre chose que l’amitié. Il nous faut la préserver car, nous le savons, elle se forme dans l’action et se cultive par nos projets et réalisations. J’ai énormément appris auprès de mon prédécesseur immédiat, le président Jean-Jacques Lecomte, qui devient premier vice-président. Je luis rends ici hommage pour l’énergie et le dévouement dont il a fait preuve à la tête de l’Académie d’Aix au cours de ces deux dernières années et bien sûr pour les réalisations accomplies. Au-delà des préoccupations attenantes aux travaux de rénovation récents et à venir, je pense notamment aux témoignages de reconnaissance pour la première fois rendus aux membres honoraires disparus, ainsi qu’à la nouvelle version du site internet désormais actif et fort utile qui fut élaborée avec soin et expertise par notre confrère Jean-Claude Gautron.

Mes remerciements vont également à notre secrétaire perpétuel, Jean-Luc Kieffer, pour son engagement, son action, sa vigilance de tous les instants, son aménité et son soutien. Je ne saurais oublier mes autres proches prédécesseurs. Pour leur travail accompli, leur esprit constructif, leurs idées, leurs suggestions et leur bienveillance, je suis reconnaissant aux présidents Max Michelard, Jean Bonnoit et Bernard Mille qui a bien voulu accepter d’être à nouveau second vice-président. Tous trois, individuellement et collectivement, nous ont permis de fortifier notre institution et je m’inscrirai tout naturellement dans leur sillage. Je sais pouvoir compter sur leur expérience et leurs conseils.

Bien que mon parcours professionnel et personnel m’ait quelque peu préparé à exercer une telle responsabilité, je sais aussi que je serai épaulé par un Bureau expérimenté, rempli de talents, qui ressemblera beaucoup au précédent, et qui est au fait de toutes sortes de subtilités d’ordre technique, administratif, juridique et financier que nous pourrions rencontrer et que nous aurons inéluctablement à affronter. Je sais encore pouvoir prendre  appui sur les sept commissions organiques qui effectuent un travail formidable par lequel s’exprime la vitalité de notre Académie. Les communications lors de nos séances hebdomadaires et séances publiques de réception, si magnifiquement rassemblées dans notre Bulletin, sont une preuve supplémentaire de cette vitalité et de la richesse culturelle que nous représentons et exposons.

La culture a toujours été et sera toujours le socle, le fondement, de notre société. Les potentiels considérables que nous réunissons nous engagent à en être  aussi les promoteurs, au-delà d’en être les détenteurs. J’ai dit mon profond attachement à nos traditions, mais cela ne signifie pas pour autant enlisement dans une routine, fût-elle de bon aloi. Vous le savez, une première partie de travaux effectués dans notre résidence qu’est le musée archéologique et bibliographique Paul Arbaud a déjà contribué à la mise en valeur de notre patrimoine. Il nous faut continuer sur cette voie. Une seconde tranche de travaux de rénovation doit être menée dont la phase d’études préparatoires est sur le point de s’achever et sera bientôt soumise aux autorités compétentes. Beaucoup de démarches sont à mettre en œuvre pour pouvoir capter les ressources nécessaires à la restauration des somptueux décors, à la mise en conformité et l’attractivité de nos installations, à la modernisation des conditions de consultation, au récolement des œuvres abritées dans notre musée-bibliothèque, à la visibilité de notre Académie. Trouver et assembler les ressources à la mesure des ambitions de l’Académie est un véritable défi qu’il nous appartient de relever par un travail d’équipe et mobilisera toutes les bonnes volontés.

Ce faisant, le développement de notre Académie est l’objectif prioritaire que nous devons nous assigner. Il s’agit en effet de développer notre brillante image culturelle et de rayonner dans notre Pays d’Aix. J’ai toujours adhéré à l’idée que le développement a nécessairement une dimension qualitative, que le développement n’a de pertinence que par l’amélioration de la qualité de vie. C’est en ce sens que j’irai.

Qualité de vie en interne : En prononçant ces mots, j’ai une pensée pour les membres de notre Académie qui sont éprouvés par la maladie. Nous leur exprimons toute notre sympathie et notre soutien, ainsi qu’à leurs familles. Je reprends aussi les mots de Jean-Jacques Lecomte en assurant que nos conjoints sont naturellement les bienvenus et qu’ils sont ici chez eux. De même, il est vivement souhaité et souhaitable que des invités assistent à nos séances hebdomadaires. Améliorer les conditions de vie en interne c’est reconnaître et admettre que la courtoisie et la convivialité sont chevillées à nos coutumes : il faut tout faire pour faciliter notre présence, pour faciliter nos échanges qui sont sources d’idées et d’inspiration, tout faire pour faciliter l’expression de nos attentes.

Quant aux conditions de vie en externe, ce sont bien sûr nos sorties et excursions dont le principe sera ardemment maintenu, comme vous aurez bientôt l’occasion de le constater. Améliorer les conditions de vie en externe, c’est aussi donner un impact plus grand aux événements que nous créons et organisons, tels les prix que nous décernons, les publications, les colloques, les réceptions. C’est encore développer les relations avec les autres Académies dans notre région, en France à travers la CNA et à l’étranger où de nouveaux contacts sont déjà pris. Et pourquoi ne pas s’ouvrir les possibilités qu’offrent aujourd’hui des techniques telles que le financement dit participatif susceptible de correspondre à certains de nos investissements. Quoi qu’il en soit, il convient d’étoffer nos relations avec la presse et autres médias et que nous maîtrisions des techniques et outils de communication adaptés à nos besoins.

Chers Consœurs, cher Confrères, je prends cette fonction avec la conviction que nous disposons de tout le potentiel permettant de transformer nos aspirations en réalité. Je mettrai pour ma part de l’enthousiasme aux devoirs qui m’attendent envers l’Académie d’Aix. Dès la prochaine séance, deux interventions concernant respectivement le fonctionnement et la vie de notre société précéderont la conférence attendue. Mais dès à présent, pour manifester cet enthousiasme, je Vous convie au traditionnel pot de rentrée et Vous souhaite une bonne année académique.