Académie des Sciences, Agriculture,

Arts et Belles Lettres d'Aix-en-Provence

Accueil

Académie des Sciences, Agriculture,

Arts et Belles Lettres d'Aix-en-Provence

Accueil

 

 

Lettre n° 5 – 24 novembre 2020

 

Le cycle des séances a repris le mardi 17 novembre, sur la plateforme ZOOM de l’Académie avec une communication du professeur Jean-Louis Bergel intitulée : Existe-t-il un Expressionnisme provençal ? Notre confrère, courageusement, avait accepté d’inaugurer cette nouvelle façon de nous réunir. Une quarantaine de membres nous ont rejoints, ce qui nous semble acceptable pour une première

 

Lors de la séance du mardi 24 novembre, nous avons eu le plaisir d’entendre une communication du Général Bernard Jouishomme ayant pour titre : Vauban en Provence et dans les Alpes du sud.

 

Avant de laisser la parole au conférencier, le Secrétaire perpétuel, Jean-Luc Kieffer, nous donne des informations sur la vie de notre compagnie.

-Le professeur Jean-Louis Charlet a offert son dernier ouvrage à la bibliothèque. Il s’agit d’un catalogue qui concerne le commerce en Méditerranée orientale développé par Colbert après 1659 pour développer le commerce de la France avec le Levant, et qui a pour titre : La principauté de Monaco et le commerce en méditerranée avec le Levant au temps des Luigini (XVIIe siècle, exposition de monnaies de prestige et de documents historiques ayant eu lieu du 22 au 25 octobre 2020. Le musée des Timbres et des Monnaies de Monaco éditeur.

 

-Les commissions de l’année académique 2019-2020 sont reconduites. Seule la commission des prix accueille un nouveau rapporteur : notre confrère Jacques Lafon en remplacement de M. François d’Izarny-Gargas.

-L’appel à contribution lancé par la Conférence Nationale des Académies en vue de son prochain colloque Paris 2021 qui se tiendra en octobre 2021 sur le thème de l’intérêt général, a amené quatre membres de l’Académie d’Aix à participer. Leur communication devra parvenir au plus tard fin mai prochain.

 

-Le Bulletin de l’Académie 2019-2020 est paru. Il sera disponible au musée Arbaud dès le 28 novembre où chacun pourra retirer son exemplaire auprès de Marie Janton. (du mardi au samedi de 9h 30 à midi ou l’après-midi sur rendez-vous tel. 04 42 38 38 95)

Cette année, pour la première fois, il sera possible, si on le souhaite, de faire l’acquisition d’exemplaires supplémentaires au prix de 20 €.

L’année académique ayant été sensiblement écourtée, notre bulletin annuel est cette année moins épais.

 

Prochaine séance : mardi 1er décembre à 17h, sur ZOOM : Présentation du budget prévisionnel par Jean-Marc Jarry, trésorier, puis Max Michelard, président de la Fondation de Lourmarin fera une présentation de la situation au château.

 

Lors de la séance du 8 décembre nous entendrons une communication de Jean-Marie Roux, et le mardi 15 décembre Bernard Terlay.

Vous rencontrez des difficultés à rejoindre les séances sur Zoom ? N’hésitez pas à demander de l’aide.

 

Lettre n° 4 – 15 novembre 2020

 

En raison des conditions sanitaires, la séance de rentrée de l’Académie, a dû être annulée. Le traditionnel dépôt de gerbe au Mausolée de l’Académie, au cimetière Saint-Pierre, a néanmoins été respecté, mais sans la présence d’académiciens. Notre compagnie a rendu hommage à cette occasion aux membres décédés en cours d’année : Mgr. Claude Feidt, MM. Maurice Bernard, Marc Fumaroli, Emmanuel Sechiari, Jean-Philippe Ravoux.

 

Pour les mêmes raisons, l’élection du nouveau Bureau s’est déroulée par correspondance, le dépouillement a été effectué le vendredi 13 novembre.

Ont été réélus : Président : Jean-Pierre Centi - Second vice-président : Bernard Mille - Trésorier-adjoint : Bertrand Morard – Secrétaire des séances : Marie-Clotilde Escalle – Secrétaire-adjoint : Madeleine Com, tous élus à l’unanimité : 31 voix.

N’étaient pas soumis au vote cette année : Premier vice-président : Jean-Jacques Lecomte – Trésorier : Jean-Marc Jarry – Archiviste : Jean Bonnoit – Conservateurs : bibliothèque patrimoniale : Dominique Mazel, musée : Bernard Terlay – Secrétaire perpétuel : Jean-Luc Kieffer.

 

Les commissions constituées pour l’année académique 2019/2020 sont reconduites. Il nous est demandé de prévenir Jean-Luc Kieffer, Secrétaire perpétuel, pour en sortir, y entrer ou en changer d’ici la fin du mois de novembre.

 

Les réunions ordinaires de l’Académie reprendront le mardi 17 novembre suivant le protocole que nous adopterons durant le temps nécessaire, c’est-à-dire en visioconférence sur la plateforme Zoom. Les modalités techniques et consignes permettant à tout un chacun d’accéder à cette plateforme vous sont adressées en pièce jointe.

 

Le compte Zoom ouvert par l’Académie est à la disposition des commissions, groupes de travail et comités afin de leur permettre de continuer leurs travaux et mener leurs délibérations.

La bibliothèque Arbaud continue de fonctionner et l’on peut y accéder sur rendez-vous dans le respect des consignes sanitaires. En revanche, les visites du musée sont suspendues sine die.

 

Le Bulletin de l’Académie 2019/2020 sera disponible d’ici la fin du mois. Il sera alors possible de retirer son exemplaire au musée Arbaud.

 

Prochaine séance : mardi 17 novembre à 17h, sur ZOOM, communication du professeur Jean-Louis BERGEL : « Existe-t-il un Expressionnisme provençal ? ». Pour suivre cette première séance ordinaire en visioconférence, vous recevrez une invitation par courriel avec un lien vous permettant de rejoindre la réunion. (Voir le guide pour les participants en annexe).

 

 

Lettre n° 3 – 8 novembre 2020

 

Le bureau de l’Académie nous fait part d’un appel à contributions en vue du prochain colloque annuel de Conférence Nationale des Académies qui se tiendra à Paris en octobre 2021.

Vous trouverez ici le texte de présentation du thème retenu : l’intérêt public.

Les intentions de contribution doivent parvenir aux organisateurs au plus tard fin novembre. Merci donc de bien vouloir nous indiquer si vous souhaitez participer, soit par courriel à lettre.academie@gmail.com soit en vous rapprochant du Secrétaire perpétuel Jean-Luc Kieffer.

Nous vous ferons alors parvenir les précisions indispensables à connaitre, notamment quant à la forme à donner aux communications qui sont attendues le 31 mai 2021 dernier délai.

 

S’il est un thème que l’on retrouve sur toutes les lèvres, par ces temps douloureux, c’est bien celui de l’intérêt public. Hommes politiques, sommités médicales, tous sont persuadés d’agir dans l’intérêt de tous. Mais cette crise n’est pas la première que notre pays ait eu à subir. Il a dû affronter d’autres difficultés, d’ordre social, politique ou militaire et, en ces occasions, dans nos Académies, des voix se sont élevées pour rappeler que la Nation entière devait se rassembler. Ce sont d’abord ces souvenirs qu’il faut réunir, car nos Académies sont riches de ces élans généreux.

 

Pour fixer le sens de l’intérêt public, au-delà de son acception strictement juridique, je me bornerai à fournir deux exemples tirés de l’histoire. Au début du Ve siècle avant J.-C., on découvrit dans les mines du Laurion, près d’Athènes, de nouveaux gisements de plomb argentifère. Comment profiter de cette manne ? La majorité des Athéniens optait pour une répartition d’argent entre tous les citoyens. Mais un homme d’État, Thémistocle, les persuada de consacrer ce trésor à la construction d’une flotte de guerre sans rivale. Ce furent ces navires qui défirent Xerxès à Salamine et sauvèrent la liberté de la Grèce. Autre exemple, plus proche de nous, en 1914, les femmes de France donnèrent leurs alliances et leurs boucles d’oreilles en or pour contribuer à l’effort de guerre. Là encore, le sens de l’intérêt public triompha des intérêts particuliers. Et la liste serait longue.

 

Il n’est donc pas inutile de se tourner vers ces moments où l’intérêt public a pris le pas sur les intérêts particuliers. Dans ce mouvement, au cours de notre Histoire, les Académies ont su montrer le droit chemin. Il est donc opportun de consulter les membres de nos Compagnies pour connaître leur sentiment sur cette notion d’intérêt public, dans tous les domaines, aussi bien dans celui des règles qui régissent notre vie quotidienne que dans celui des grandes orientations de la Nation.

En laissant de côté tout risque de dérive politique, nous vous proposons donc non seulement de rappeler le souvenir de ceux qui ont su, dans nos Compagnies, agir dans l’intérêt public, mais aussi de recenser les actions que nous menons actuellement dans ce champ. De ce point de vue, une analyse précise de notre politique de prix et récompenses pourrait fournir un point de départ utile. Il ne manque pas non plus, dans nos Académies ou dans leur entourage, de cœurs de généreux qui ont su œuvrer dans l’intérêt public. Au reste, certaines de nos Académies revendiquent cette action dans leur titre.

Le champ est donc vaste et il faudra le borner en demeurant dans les limites de nos compétences multiples. Le thème doit intéresser non seulement historiens et juristes mais aussi tous les Académiciens que leur activité a mis en face de ces choix, parfois difficiles. Comment, en prenant une décision, être certain d’agir à coup sûr dans l’intérêt de tous ?

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

Lettre n° 1 – 20 octobre 2020

 

La séance de clôture de l’année académique 2019-2020 s’est tenue le 17 octobre à Lourmarin. Bien que renvoyée à l’automne, la tradition fut néanmoins respectée : après l’ouverture de la séance par le président Jean-Pierre Centi, nous entendîmes le discours de clôture du Secrétaire perpétuel Jean-Luc Kieffer, puis l’Eloge de la vertu fut prononcé par le professeur Jean-Louis Charlet sous le titre « De l’Antiquité à nos jours en passant par l’humanisme ».

Il fut enfin procédé à la non moins traditionnelle distribution des Prix de l’Académie, en présence de tous les récipiendaires et de leurs nombreux invités.

 

Rappelons que le prix de vertu a été décerné à l’association Les amis de Sainte-Victoire pour

l’ensemble de leur œuvre en faveur d’Aix et des Aixois, et remis à M. Moze leur président.

Les prix littéraires : prix Mignet à M. Roger Canonero pour « Raconte-moi KIN. Des histoires sur l’Ecole nationale supérieure des arts et métiers d’Aix en Provence » ; prix Arbaud à M. Alexandre Mahue pour « Le château de la Verdière » ; Prix de Lourmarin à MM. Darras et Tresmontant pour « La forêt de Boscodon » ; le prix Bruno Durand à M. Paul Desorgues pour « Une enfance provençale ».

 

La séance de rentrée est maintenue au mardi 3 novembre. Le rendez-vous au mausolée de l’Académie, cimetière Saint-Pierre, est à 10h avec dépôt d’une gerbe et hommage rendu aux académiciens disparus. A 17h Réunion statutaire de rentrée avec élection du nouveau Bureau. Les membres titulaires et les membres honoraires qui ne pourraient être présents sont invités à envoyer leur pouvoir au Président ou au Secrétaire perpétuel.

Compte tenu de la situation sanitaire, et d’une règlementation contraignante, il n’y aura pas de pot convivial de rentrée. Un protocole a dû être fixé afin que nous puissions reprendre nos séances et nos travaux :

 

PROTOCOLE

Mesures sanitaires concernant les séances hebdomadaires de l’Académie :

-Du gel est disponible dans le hall d’entrée du musée Arbaud

-Ne pas stationner dans le hall, respecter la distanciation.

-Réorganisation de l’emplacement des sièges dans les salles des séances.

-Port obligatoire du masque à l’intérieur de l’établissement, sauf pour l’intervenant durant sa communication.

-Deux personnes en même temps sur l’estrade.

-Pas de regroupement en fin de séance, respect des mesures de distanciation à l’intérieur des locaux.

Merci de respecter ces précautions Le Bureau

 

A Lourmarin : le samedi 24 octobre, Journée Camus à 14h 30 au château avec une conférence

de Marie-Jeanne Coutagne « Camus : mesure et gloire, de l’absurde à l’amour » et projection du film « Les vies d’Albert Camus » présenté par Georges-Marc Benhamou, réalisateur.

Places limitées, merci de ne pas s’y rendre sans avoir réservé 04 90 68 15 23

Visite de l’exposition des photographies issues des archives familiales (jusqu’au 31octobre)

 

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com