ACADÉMIE

d'AIX  EN  PROVENCE

LES  COMMUNICATIONS

DE  L'ACADÉMIE

 

 SECOND TRIMESTRE

 

 

16 janvier 17h. Bernard MATHIEU

" L'affaire du Freinet ".

 

23 janvier 17h. Pierre NALIN

" Giraud, Guizot, Thiers et les autres ".

 

30 janvier : 17h. Philippe MALBURET

" La représentation du ciel depuis Anticythère jusqu'au planétarium moderne ".

 

6 février : 17h. Albert GIRAUD

" Xénophon d'Athènes, Fortune de Brack, officiers de cavalerie ".

 

13 février : 17h. Paul DJONDANG

" Mondialisation et emploi : malus en France, bonus ailleurs ".

 

20 février :   17h. Danièle IANCU-AGOU

" Récit croisé de la vie d'un couple singulier, miroir de l'épopée des juifs et néophytes provençaux à la fin du Moyen-Age ".

 

 

 

 

Le président donne alors la parole au professeur Jean-Louis Bergel pour une communication ayant pour titre « Fauves de Provence, fauves en Provence »

Notre confrère poursuit ici son étude de la peinture en Provence, entamée lors de précédentes communications, avec cette révolution artistique par la couleur que menèrent des peintres au tout début du xxème siècle. Pour les fauves, qui s’éloignent d’une simple représentation de la réalité, la peinture doit être le reflet des émotions du peintre, et se traduire par « la violence des couleurs pures et intensément lumineuses, différentes des couleurs réelles ».

Jean-Louis Bergel s’attache à démontrer que la Provence fut à la fois le berceau du fauvisme et la terre d’accueil des fauves. Il fut donc question des Provençaux d’origine ou d’adoption qui éprouvèrent « ce besoin de rupture » comme Camoin, Seyssaud, Valtat, Chabaud, Girieud, Lombard, Matisse, mais aussi des lieux privilégiés par ces artistes : l’Estaque, Cassis, La Ciotat, Saint-Tropez, Agay … Ces sites furent fréquentés aussi par ceux qui vinrent plus ou moins tard en Provence, attirés par la lumière des paysages méditerranéens comme Braque, Dufy, Othon Friesz, Derain, Marquet. Une passionnante communication embellie par la projection de superbes toiles.

 

 

 

 

Le   président   passe   alors   la   parole   au   conférencier   du   jour,   Jacques   Maleyran

 pour   une communication ayant pour titre : 1917, l’année qui a changé le monde.

 

L’année  1917,  c’est  il  y  a  tout  juste  cent  ans,  et  c’est  à  cet  anniversaire  que

nous  convie  notre confrère. 1917 marque la fin d’un monde, elle est sans doute une des années les plus importantes, du xxème siècle. Sous la forme d’une chronologie, défilent alors les terribles évenements qui tout au long de l’année marqueront ce conflit.

L’épouvantable mois d’avril, le Chemin des Dames et ses batailles meurtrières au terme desquelles on n'avance que de 500 mètres au lieu des 10 kilomètres prévus, et ce au prix de dizaines de milliers de morts ; la responsabilité des chefs militaires, le général Nivelle remplacé par le général Pétain qui  doit  faire  face  aux  mutineries  qui  suivent  ces  carnages.  Le  nouveau  commandant  en  chef s’attache en premier lieu à redresser le moral des troupes, il sanctionne avec modération les faits d'indiscipline  limitant  le  nombre  d’exécutions.  Le  doute  en  effet  s’est  emparé  des  soldats,  la chanson  Craonne,  complainte  contestataire  « des  sacrifiés »,  les  évenements  de  Russie  ont  une influence non négligeable.

Jacques  Maleyran  évoque  aussi  nos  alliés,  les  anglais  nos  ennemis  héréditaires,  leurs

actions héroïques,  la  côte  de  Vimy,  l’attaque  de  Messines,  la  bataille  de  Passchendaele

en  Flandre- Occidentale qui vit le triomphe du char, mais au prix d’enormes pertes humaines.

Le monde entier est entrainé dans ce conflit, les américains s’engagent contre l’Allemagne suivis par presque tous les états d’Amérique du Sud.

L’Amérique nous apporte des moyens humains et financiers mais aussi sa culture, sa musique. Le premier disque de jazz vient d’être enregistré dans le New Jersey.

Notre  conférencier  évoque  quelques  personnalités  engagées  dans  le  conflit  qui  feront  le  siècle Hitler,  Goering,  Mussolini,  Churchill,  Roosevelt,  De  Gaulle,  Mao  Tsé  Toung,

Staline  ou  encore Einstein, Freud etc.

 

 

ACADÉMIE D’AIX

Sciences, agriculture, arts et belles-lettres

Lettre hebdomadaire

Lettre n° 7 du 19 décembre 2017

 

Le président Jean-Jacques Lecomte ayant ouvert la séance, passe la parole au secrétaire perpétuel Jean-Luc Kieffer pour des informations sur la vie de l’Académie.

Les modifications proposées quant à la composition des commissons ont été enregistrées par le bureau. Le nouveau tableau est affiché dans le hall du musée Arbaud pour consultation. Merci aux membres récents pour leur participation à ces commissions et donc à la vie de l’Académie.

Le programme du 2ème trimestre académique a été envoyé par courriel. Nous sommes néanmoins un certain nombre à ne pas l’avoir reçu. Si cela est votre cas, merci de le signaler au secrétariat en indiquant votre véritable adresse internet à : musee.arbaud@dbmail.com

Jean-Luc Kieffer nous rappelle que la visite du musée Arbaud est à nouveau possible, mais uniquement sur rendez-vous.

Le président passe alors la parole au conférencier du jour, Jacques Maleyran pour une communication ayant pour titre : 1917, l’année qui a changé le monde.

L’année 1917, c’est il y a tout juste cent ans, et c’est à cet anniversaire que nous convie notre confrère. 1917 marque la fin d’un monde, elle est sans doute une des années les plus importantes,  du xxème siècle. Sous la forme d’une chronologie, défilent alors les terribles évenements qui tout au long de l’année marqueront ce conflit.

L’épouvantable mois d’avril, le Chemin des Dames et ses batailles meurtrières au terme desquelles on n'avance que de 500 mètres au lieu des 10 kilomètres prévus, et ce au prix de dizaines de milliers de morts ; la responsabilité des chefs militaires, le général Nivelle remplacé par le général Pétain  qui doit faire face aux mutineries qui suivent ces carnages. Le nouveau commandant en chef s’attache en premier lieu à redresser le moral des troupes, il sanctionne avec modération les faits d'indiscipline limitant le nombre d’exécutions. Le doute en effet s’est emparé des soldats,  la chanson Craonne, complainte contestataire « des sacrifiés », les évenements de Russie ont une influence non négligeable.

Jacques Maleyran évoque aussi nos alliés, les anglais nos ennemis héréditaires, leurs actions héroïques, la côte de Vimy, l’attaque de Messines, la bataille de Passchendaele en Flandre- Occidentale qui vit le triomphe du char, mais au prix d’enormes pertes humaines.

Le monde entier est entrainé dans ce conflit, les américains s’engagent contre l’Allemagne suivis par presque tous les états d’Amérique du Sud.

L’Amérique nous apporte des moyens humains et financiers mais aussi sa culture, sa musique. Le premier disque de jazz vient d’être enregistré dans le New Jersey.

Notre conférencier évoque quelques personnalités engagées dans le conflit qui feront le siècle  Hitler, Goering, Mussolini, Churchill, Roosevelt, De Gaulle, Mao Tsé Toung, Staline ou encore Einstein, Freud etc.

Une conférence captivante, menée avec talent et passion, qui a touché son auditoire

Prochaine séance : mardi 9 janvier 2018 à 17 h, communication de Jean-Louis Bergel « Fauves de Provence, Fauves en Provence ».

Remarques et suggestions à : lettre.academie@gmail.com

 

 

Lettre n° 8 du 9 janvier 2018

Le Président Jean-Jacques Lecomte, en ouverture de séance, nous présente ses vœux pour cette nouvelle année, et se réjouit d’accueillir une très nombreuse assistance.  Il nous demande de bien vouloir observer une minute de silence en mémoire des membres de l’Académie d’Aix disparus durant l’année qui vient de s’écouler : Mmes Suzanne Estève, Gabrielle Démians d’Archimbaud, Marie-Christine Trouillet, MM. Louis-Jean André, André Bailly, Jean Vaudour, Michel Horassius, Georges Vindry ainsi que Mgr Bernard Panafieu. Il souhaite y associer M. Blaise Diagne, maire de Lourmarin, qui fut proche de notre compagnie comme administrateur de la Fondation Laurent-Vibert.

 Le secrétaire perpétuel Jean-Luc Kieffer nous rappelle que nous entrons dans une période d’élections de deux mois. Le sujet sera abordé dès la semaine prochaine, mais il convient de réfléchir dès à présent sur nos possibilités de recrutement.

La disparition du Courrier d’Aix, qui en elle-même est une triste nouvelle, prive notre compagnie du seul média qui fidèlement informait les Aixois des travaux de l’Académie. Une réflexion est menée sur les nouvelles formes de communication à mettre en place.

La commission « Colloque de Lourmarin » se réunira, afin de faire le point sur l’édition 2017 et envisager celle de 2018, le mardi 23 janvier à 15 h au musée Arbaud.

 Jean-Jacques Lecomte nous donne des nouvelles de notre confrère Gilbert Schlogel absent, mais pour d’excellentes raisons, car l’Académie Nationale de Chirurgie fait écho à la sortie de son livre en ouvrant l’année par une séance solennelle consacrée à Philippe Mouret qui recevra une distinction posthume. A noter que l’Académie Nationale de Médecine consacre cette semaine une partie de sa séance à « Littérature et chirurgie » avec une conférence sur trois auteurs, dont notre confrère et ami… Félicitations !

Le président donne alors la parole au professeur Jean-Louis Bergel pour une communication ayant pour titre « Fauves de Provence, fauves en Provence »

Notre confrère poursuit ici son étude de la peinture en Provence, entamée lors de précédentes communications, avec cette révolution artistique par la couleur que menèrent des peintres au tout début du xxème siècle. Pour les fauves, qui s’éloignent d’une simple représentation de la réalité, la peinture doit être le reflet des émotions du peintre, et se traduire par « la violence des couleurs pures et intensément lumineuses, différentes des couleurs réelles ».

Jean-Louis Bergel s’attache à démontrer que la Provence fut à la fois le berceau du fauvisme et la terre d’accueil des fauves. Il fut donc question des Provençaux d’origine ou d’adoption qui éprouvèrent « ce besoin de rupture » comme Camoin, Seyssaud, Valtat, Chabaud, Girieud, Lombard, Matisse, mais aussi des lieux privilégiés par ces artistes : l’Estaque, Cassis, La Ciotat, Saint-Tropez, Agay … Ces sites furent fréquentés aussi par ceux qui vinrent plus ou moins tard en Provence, attirés par la lumière des paysages méditerranéens comme Braque, Dufy, Othon Friesz, Derain, Marquet. Une passionnante communication embellie par la projection de superbes toiles.

A l’issue de la conférence, nous avons eu le plaisir de partager les galettes offertes par l’Académie.

Prochaine séance : le 16 janvier à 17 h : communication de Bernard Mathieu L’affaire du Freinet.

 

 

 

 

Communications de l’année académique 2015-2016

 

10 novembre 2015: Jean-Claude GAUTRON :

« Van Gogh avant Van Gogh »

 

17 novembre 2015 : Jean-Marie ROUX :

«  Le père Antoine Yvan (1576-1653) et la tentation du  désert »

 

8 décembre 2015 : Claude SAUER

«  Monsieur de Saint-George, l’oublié … »

 

15 décembre 2015 : Jean-Louis BERGEL

«  Le naturalisme provençal: des Ecoles et des Maîtres »

 

5 janvier 2016 : Albert GIRAUD

«  Bien vivre à la campagne grâce aux conseils de Sophie et Cora »

 

19 janvier 2016 : Louis DUBOUIS

«  L’Europe et le tonneau des Danaïdes grec »

 

26 janvier 2016 : Hirotaka OGURA

«  Le nô, un théâtre dédié aux morts »

 

2 février 2016 : Pierre PÈNE

«  Vieillissement et société : un nouveau défi pour notre pays »

 

23 février 2016 : Huguette TAVIANI-CAROZZI

«  Lumières de Pointe-Noire et de la francophonie :Alain Mabanckou »

 

1er mars 2016 : Jean-Pierre CENTI

« Les banques centrales : anciens enjeux, nouveaux défis »

 

8 mars 2016 : Bertrand MORARD

« Quand les Missionnaires de Provence investissaient le dortoir des Carmélites »

 

15 mars 2016 : Madeleine COM

« Les terres oubliées de France »

 

22  mars 2016 : Jean BONNOIT

« Artistes et anatomistes »

 

29 mars 2016 : Réception de Monsieur Frédéric COUFFY

« Eloge de Monsieur Edouard BILLIOUD-PONSON »

Réponse de Monsieur Gilbert Schlogel

 

19 avril 2016 : André MARTEL

«  Le général Sextius Alexandre François de Miollis : un héros aixois connu et méconnu »

 

26 avril 2016 : Anne LEBORGNE

«  La médiation familiale : un mode de règlement des conflits familiaux »

 

3 mai 2016 : Max MICHELARD

«  Le changement climatique est-il d’origine anthropique ? »

 

10 mai 2016 : Bernard JOUISHOMME

« Les missions franciscaines espagnoles en Californie au 18ème siècle »

 

17 mai 2016 : Bernard FOUQUES

« Everest : 14 mai 2005 »

 

24 mai 2016 : Maurice BERNARD

« Comment la parole vint au cinéma »

 

31mai 2016 : Réception de Monsieur Dominique MAUTIN

Réponse de Monsieur Roger BOUT

 

7 juin 2016 : Jean-Claude GAUTRON

« Turner »

 

14 juin 2016 : Château de Lourmarin. Séance de clôture

Marie-Clotilde ESCALLE  « Eloge de la Vertu »

 

 

 

 

 

Communications de l’année académique 2014-2015

 

18 novembre : Charles de la RONCIERE : « Les universités africaines francophones en Afrique noire : Dakar et les autres »

 

25 novembre : Odile de PIERREFEU : « Les monuments aux morts de la Grande Guerre en région Provence-Alpes-Côte d’Azur ou comment certains monuments au morts sont devenus des monuments historiques »

 

9 décembre Philippe MALBURET : « Rosetta déchiffre les comètes »

 

16 décembre Bernard TERLAY : « Frédéric Mistral ou le Rédempteur d’une langue »

 

6 janvier Jean-Jacques SACCO : « L’infarctus du myocarde. Perspectives et réalités »

 

13 janvier  Albert Giraud : « POLO »

 

20 janvier Paul DJONGANG : « La compétitivité internationale de la France dans une perspective historique »

 

27 janvier  Dominique MAZEL : « Dans la Grande Guerre : Jules Isaac, citoyen, soldat, historien »

 

3 février Elisabeth RALLO-DITCHE : « La méchanceté dans la littérature : quelques figures de méchants »

 

10 février Jean-Marie ROUX : « Le Maroc, la carte postale et l’enfant , 1914-1918 »

 

17 février Bernard JOUISHOMME : « La guerre des mines »

 

10 mars :  Bruno DEVICTOR : « A bord du Bourayne ( 12/01/1872- 08/04/1873) ou de la Cochinchine au Tonkin. »

 

17 mars :  Bernard MILLE : « Nicolas Machiavel, hors normes. »

 

31 mars Maurice BERNARD : «Marseille au temps du pont transbordeur . »

 

7 avril Marie-Jeanne COUTAGNE et François d’IZARNY-GARGAS : « Eric Rohmer, un moraliste pour notre temps. »

 

12 mai  Jacques LAFON  en collaboration avec Philippe MALBURET : « La sépulture de Peiresc »

 

 

 

 

 

Communications de l’année académique 2013-2014

 

12 novembre :  Jean-Jacques LECOMTE : « Eternel Feydeau ».

 

19 novembre :  Roger BOUT : « Livre exhumé…temps retrouvé ».

 

3 décembre :  Dominique MAUTIN : « La France et l’Italie, proches mais différentes ».

 

10 décembre :  Janet MEAD : « L’humour anglais ».

 

17 décembre :  Jean-Marc JARRY : « L’eau à l’hôpital d’Aix, de 1750 à nos jours ».

 

7 janvier :  Marie-Clotilde ESCALLE : « Corneille, Hugo, Rostand : le panache du Héros ».

 

14 janvier :  Xavier LAVAGNE d’ORTIGUE : « Edmond Tardif (1859-1934) et son legs à l’Académie ».

 

21 janvier :  Claude CAROZZI : « La question du purgatoire ».

 

28 janvier :  Elisabeth MARCHESSAUX : « Un bienfait de la guerre ».

 

4 février :  Monique POMEY : « La restauration de La Crucifixion ».

 

11 février :  Jean-Marie ROUX : « Aix veut le chemin de fer : le combat de ses élus ».

18 février :  Frédéric COUFFY : « La porcelaine de Limoges, une histoire de familles ».

 

11 mars :  Maurice BERNARD : « Un aixois bien oublié : Claude Gondran ».

 

18 mars :  Michel HORASSIUS : « Giotto, initiateur de la Renaissance italienne en peinture ».

 

25 mars :  Bertrand LE MENESTREL : « A quoi sert le français ? Rapide revue des avantages d’un langage articulé entre les hommes ».

 

1er avril :  Nicole HORASSIUS : « A propos du seppuku et de la mort volontaire au Japon ».

 

8 avril :  Albert GIRAUD : « Lettres à un jeune prêtre ».

 

15 avril :  Marie-Jeanne COUTAGNE : « Philosopher au cinéma ».

 

6 mai :  Chantal GUYOT de LOMBARDON : « Une écriture masculine de l’intime à Aix à la fin du XIXème siècle : le journal de Léo Latil (1890-1915) ».

 

13 mai :  Michel GANZIN : « Etienne VACHEROT : du républicanisme à la contestation de la IIIème république militante ».

 

20 mai :  Michel JEAN : « La Camargue, territoire naturel ou territoire artificiel ? ».

 

27 mai :  Pierre PENE : « Santé et sociétés (France, Maghreb central) ».

 

3 juin :  Joachim ROTHACKER : « Rencontrer l’art ».

 

 

 

 

 

 

Communications de l’année académique 2012-2013

 

13 novembre : Madeleine Com-Escalle – Jean Bonnoit : « Le duc de Lesdiguières, dernier connétable de la France des lys. »

 

27 novembre : Joël-Benoit d’Onorio : « René Coty, Président exemplaire. ». A l’occasion du 50ème anniversaire de sa mort.

 

4 décembre : Huguette Taviani-Carozzi : « La papesse Jeanne, origine d’une légende.

 

11 décembre : Maurice Bernard : « Les âges d’or d’Aix. »

 

18 décembre : Danièle Antonelli : « Paul Guigou (1834-1871) »

 

8 janvier : Philippe MALBURET : « Après Galilée, Peiresc observe à Aix les satellites de Jupiter. »

 

22 janvier : Jacques LAFON : « Les enfants abandonnés de l’hôpital Saint Jacques avant la Révolution. »

 

29 janvier : Jean-Marie ROUX : « Un aixois méconnu le Père Léopold Cadière et les Amis du Vieux Hué. »

 

5 février : Gilbert SCHLOGEL : « Les vingt siècles d’histoire d’un village varois : Saint Tropez. »

 

12 février : Jean-Didier HANNEBERT : « Un véhicule mythique : la jeep. »

 

5 mars : Hirotaka OGURA : « Le Kabuki, un art dramatique, né dans le peuple. »

 

12 mars : Guy VINCENT : « Le taureau de Phalaris ou de la substitution. »

 

19 mars : Philippe ROESCH : « Hélicoptères à grande vitesse : l’aventure du X3. »

 

26 mars : Joachim ROTHACKER : « Le cinquantième anniversaire du Traité de l’Élysée. »

 

2 avril : Bernard JOUISHOMME : « Les enseignements de la guerre de Sécession américaine »

 

30 avril : Nicole HORASSIUS : « Traces, empreintes, le tatouage des murs. »

 

7 mai : André TURCAT : «  Un mythe éclipsé. »

 

14 mai : Maurice WOLKOWITSCH : « Les pratiques commerciales dans les transports et les activités ludiques. »

 

21 mai : Maurice FLORY : « La fin du protectorat français au Maroc. »

 

 

 

 

 

 

Communications de l’année académique 2011-2012

 

15 novembre : Danièle IANCU-AGOU : « Entre archives et vestiges ,mémoire orale, mémoire vécue : réflexions autour de la Provincia judaïca. »

 

29 novembre : Joël-Benoit d’ONORIO : « Cent ans de monarchie constitutionnelle à Monaco. »

 

6 décembre : Marie-Clotilde ESCALLE : « Églises et chapelles du Val Gaudemar. »

 

13 décembre : Dominique MAZEL : « Une aventure en bibliographie contemporaine : Pierre LECUIRE, architecte du livre. »

 

3 janvier : Claude-Alain SARRE : « Les pèlerins et le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. »

 

17 janvier : Guy VINCENT : « L’Alipachiade, poème épique autour d’Ali pacha (1820) »

 

24 janvier : Bernard JOUISHOMME : « La vie militaire à Aix au 19ème siècle. »

 

31 janvier : Albert GIRAUD : « Quand Tante Anastasie et le Père-la Pudeur censuraient les manuels scolaires. »

 

7 février : Jean-Luc KIEFFER : « L’Hindouisme. »

 

14 février : Bertrand LE  MENESTREL : « Renouveau ou disparition du Français ? Coup d’œil sur des institutions et groupes industriels. »

 

13 mars : Jean-Pierre VALENTIN : « Les voies du Bouddhisme. »

 

20 mars : Didier PRALON : « Interprétation du mythe grec. »

 

27 mars : Jean-Marie ROUX : « Ironbridge, ou comment faire un musée d’un ancien espace industriel ? »

 

3 avril : Nicole VAUDOUR : « Mobilité routière et autoroutière en Pays d’Aix. »

 

10 avril : Anne LEBORGNE : « Mariés, pacsés, concubins, du pareil au même ? »

 

17 avril : Alain-Michel JEAN : « Se repérer dans la nuit des temps. »

 

15 mai : Bernard MILLE : « A la charnière de deux siècles… l’éclosion des patronages à Aix. »

 

22 mai : Louis-Jean ANDRE : « Actualité de Malthus. »

 

29 mai : Bernard TERLAY : « La représentation des ruines antiques en Provence dans la première moitié du XIXe siècle. »

 

5 juin : François d’IZARNY-GARGAS : « Les deux Giono. »

 

12 juin : Jean-Louis BERGEL : « Trop de loi tue la loi. »

 

 

 

 

Communications de l’année 2010-2011

 

9 novembre : Nicole HORASSIUS–JARRIE : « L‘homme qui se prenait pour un loup ».

 

16 novembre : Jean-Marie ROUX : « Sur des propositions d’adduction d’eau potable à Aix et à Marseille en 1898. »

 

23 novembre : Maurice BERNARD : « …Et la B.D. fit pièce à l’hérésie, dans nos Alpes au XVème siècle. »

 

30 novembre : Franck LAPEYRERE :  « Mariage et virginité. »

 

7 décembre : Alban d’HAUTHUILLE : « A la recherche de tante Adèle. »

 

14 décembre : Gérard d’ILLE :  «  Propos sur l’Inde d’hier et d’aujourd’hui. »

 

4 janvier : Bernard TERLAY : « L’œuvre des prisons à Aix. »

 

11 janvier : Gilles CHEYLAN : « Darwin-de Saporta, dialogue autour de l’évolution. »

 

18 janvier : André MARTEL : « Un chef d’état-major mort pour la France. Pourquoi le silence ? »

 

25 janvier : Christine PROST : « De Gogol à Chostakovitch : l’étrange aventure d’un nez baladeur. »

 

1er février : Jean-Jacques LECOMTE : « Indépendance et subordination : les deux visages du Ministère public. La France est-elle encore la patrie de Descartes ? »

 

8 février : Jean-Didier HANNEBERT : « L’automobile en France il y a cent ans. »

 

8 mars : Hirotaka OGURA : « La littérature provençale au Japon. »

 

15 mars : Jean-Marie GASSEND : « Le blé à Rome et dans l’empire romain. »

 

22 mars : Lucienne DITTO-BOZETTO : « Bariona, un visage peu connu de Jean-Paul Sartre. »

 

29 mars : Louis-Jean ANDRE : « Comment peut-on être casanoviste ? »

 

5 avril : Bernard FOUQUES : « La Passion du Christ »

 

3 mai : Jean BONNOIT : « L’anatomie humaine est-elle une science du passé ? »

 

10 mai : Bertrand LE MENESTREL : « Marins du XVIIIème, marins du nucléaire : quelques rapprochements. »

 

17 mai : Michel HORASSIUS : « Aperçu sur la création artistique. »

 

24 mai : Annick  DUPERREY : « Henry James, une œuvre entre deux continents. »

 

31 mai : Albert GIRAUD : « Qu’est-ce qu’une vie de galérien ? »

 

7 juin : Élisabeth RALLO-DITCHE : « Littérature et sciences humaines. »

 

 

 

 

 

 

Communications de l’année 2009-2010

 

10 novembre : Alain-Michel JEAN : « La Provence vue à travers les cartes anciennes, XVIIème-XVIIIème siècles. »

 

17 novembre : Albert GIRAUD : « Frédéric Mistral, étudiant à Aix. »

 

24 novembre : Joël d’ONORIO : « L'État de la cité du Vatican dans les relations internationales »

 

8 décembre : Élisabeth RALLO-DITCHE : « Les femmes librettistes au siècle des Lumières. »

 

15 décembre : Michel GANZIN : « Portalis et le Droit naturel. »

 

5 janvier : Guy VINCENT : « Aspects contemporains de la mythologie comparée. »

 

12 janvier : Bernard MILLE : « L’enseignement des Lettres …ou le retour de la pédanterie »

 

19 janvier : Henry de LANDER : « La Traversado a Comboscure. »

 

2 février : Jean-Marie ROUX : « Par les moustaches de Pléksy-Gladz !»…ou le totalitarisme raconté par HERGE aux jeunes de 7 à 77 ans. »

 

2 mars : Madeleine COM-ESCALLE : « Une histoire de la géographie. »

 

9 mars : Hirotaka OGURA : « La réception de la littérature provençale au Japon. »

 

16 mars : Élisabeth MARCHESSAUX : « La formidable aventure des " radios-libres" ».

 

23 mars : Patricia WARD : « Harriet Beacher STOVE, lectrice de Fénelon et de Jeanne Guyon. »

 

30 mars : Claude-Alain SARRE : « L’automobile, hier, aujourd’hui, demain. »

 

20 avril : Maurice WOLKOVITSCH : « Les réactions de l’opinion publique devant l’évolution des modes de transport. »

 

27 avril : Jean BONNOIT : « L’Arménie en 2009, notes et impressions de voyage. »

 

4 mai : Louis-Jean ANDRE : « Irma MOREAU et les pensions ouvrières. »

 

11 mai : Pierre VIDAL : « Les combats oubliés du front des Alpes-Maritimes du 15 août 1944 au 2 mai 1945. »

 

18 mai : Bernard TERLAY : « Les établissements religieux sur le Cours (Mirabeau). »

 

25 mai : François d’IZARNY-GARGAS : « Un apothicaire dans la guerre d’Espagne. »

 

1er juin : Michel CAMATTE : « Le chef d’orchestre, un musicien singulier. »

 

8 juin : Xavier LAVAGNE d’ORTIGUE : « Joseph d’ORTIGUE et la musique. »