Académie des

Sciences, Agriculture,  Art et Belles lettres

d'Aix-en-Provence

Accueil

Une joyeuse escapade a entrainé un groupe d’académiciens accompagnés de leur conjoint à Lourmarin jeudi 28 mai 2015 ! Certains vont penser, peut-être, que cette destination n’était pas d’une extrême originalité. Cela aurait pu être en effet…car des propriétaires se rendant dans leur domaine peut avoir un côté routinier…mais c’était sans compter sur madame Antonelli et l’équipe qui donne vie à ce magnifique patrimoine.

 

Tous au rendez-vous à la grille du château, nous étions donc accueillis par madame Antonelli qui nous conduisit dans la partie la plus ancienne de l’édifice, celle qui ne figure pas dans le parcours de visite traditionnel. Elle nous introduisit dans les bibliothèques qui en impressionnèrent plus d’un par le nombre des volumes et la qualité des ouvrages. Et c’est alors qu’avec la jouissance de l’esthète, elle déploya sous nos yeux, en ménageant des effets de surprise, les extraordinaires illustrations de livres d’époques variées…pour donner quelques regrets aux absents, on pourrait citer celles qui rendaient si bien l’atmosphère tragique de Colomba de Prosper Mérimée.

 

Mais le sommet fut atteint lorsque fut déployée, sous nos yeux émerveillés, cette carte évoquant les batailles de Louis XIV agrémentée des portraits du roi aux divers âges de son existence et de ceux de ses généraux…et la reconstitution des scènes de combats d’un réalisme époustouflant.

 

Nous apprîmes avec joie que récemment un livre trouvé sur un marché mais provenant du château avait été acheté par une personne et rendu par celle-ci, ce qui lui a permis de retrouver sa place dans les collections.

 

Ce grand moment de découverte fut suivi d’une présentation, illustrée à l’écran de la grande salle de nos séances de clôture, de l’activité culturelle du château. Après le mot d’introduction du Président Michelard, l’animatrice qui assurait la présentation avec maestria nous a convaincus du dynamisme dont fait preuve la Fondation Laurent Vibert avec le concours de bénévoles parmi lesquels une place de choix est à accorder à nos deux consœurs  Janet  Mead et Danièle Antonelli.

 

Il restait peu de temps pour une visite plus conventionnelle du  château dont tout le monde a noté qu’il était dans un état de restauration très satisfaisant. On imagine tout le travail accompli en amont.

Sur le chemin du retour une halte au cimetière permit de se recueillir sur les tombes d’Albert Camus et d’Henri Bosco.

La visite des propriétaires se conclut par l’expression de leur reconnaissance pour le travail accompli par ceux qui, en leur nom, gèrent ce domaine avec autant de compétence et d’efficacité.